Chop suey au poulet

Chop suey au poulet

Les plats qui trônent sur nos tables de cuisine traditionnelle ont souvent des racines universelles plus ramifiées qu’on le croit.  Le chop suey est un cas d’espèce qui nourrit les familles modestes du monde entier;  il a pris les airs et les aises de nos arrières grands-mères au début des années 1900.

Un clin d’oeil cantonnais:  de fait, le chop suey a des origines asiatiques. Il a migré joyeusement à travers nos cantons depuis belle lurette dans la foulée de  l’influence anglaise nord-américaine.  Et oui! Ce plat  a bien voyagé et il a adopté les ingrédients et les coutumes locales tout en conservant sa base typique incontournable.

Les ingrédients pour une famille 

  • 2 poitrines de poulet sans peau pré-cuites (ou du porc, boeuf…)
  • mélange d’oignons espagnol, blanc et jaune coupés finement
  • de l’huile d’olive
  • 3 branches de céleri en morceaux ou coupées en biseaux
  • 2 tasses de champignons coupés en tranches
  • des châtaignes d’eau (facultatif)
  • 1 chou chinois en morceaux
  • des fèves germées
  • 2 tasses de bouillon de poulet sans sodium
  • 3 cuillères à soupe de sauce soya
  • de l’amidon de maïs pour la sauce (facultatif)
Préparation
  1. cuire au four  les poitrines de poulet assaisonnées (325 F)
  2. réserver le poulet cuit détaillé en bouchées
  3. dans une grande cocotte épaisse, chauffer l’huile
  4. faire sauter les oignons, le céleri, les champignons
  5. ajouter le reste des ingrédients (sauf l’amidon, le poulet et les fèves germées)
  6. cuire jusqu’à tendreté
  7. incorporer le poulet et les fèves germées
  8. à la fin, épaissir avec de l’amidon (fécule) de maïs délayée (facultatif)
  9. rectifier l’assaisonnement
  10. servir bien chaud
Accompagnement: du riz basmati, ou sauvage.  Ou bien des nouilles si vous avez le palais cantonnais.
Bon appétit!

Lire la suite